Billet : Mamadou Sakho

Brassard ou Mouchoir ?

ancelotti-et-sakho[1]

Alors que l’on s’offusque des joueurs qui ne chantent pas la marseillaise, des joueurs qui ne mouillent pas le maillot, des joueurs qui n’ont pas la bonne coupe de cheveux, je voudrais ici traiter du cas plus sérieux de Mamadou Sakho, défenseur central et international français du Paris Saint Germain.

Sakho est considéré depuis plusieurs années comme un des plus grands espoirs du football français. Formé au Paris FC, il rejoint le PSG en 2002 et débute en 2007 avec les professionels. Capitaine dans toutes les catégories de jeunes, il se voit confier le brassard de l’équipe première en 2007 par Paul Le Guen. Après une saison 2009-2010 encourageante, et une saison 2010-2011 brillante, la saison qui suit est moyenne. L’éviction d’Antoine Kombouare et la venue de Carlo Ancelotti a eu pour conséquence le recrutement du défenseur brésilien Alex. « Mamad » voit son temps de jeu se réduire progressivement puis son statut changer pour se retrouver dans la peau d’un numéro 1bis. Pourtant Sakho bénéficie toujours de la confiance du sélectionneur Didier Deschamps, qui le considère comme un élément important de son groupe. A la décharge du défenseur parisien, il est vrai que ses performances en bleu sont plutôt convaincantes.

Si souvent, dans une équipe de football, le capitaine est un titulaire indiscutable, il peut y avoir quelques rares exceptions comme celle de Sebastian Kehl au Borussia Dortmund. Pourtant, on ne peut pas le comparer à Sakho puisque l’allemand est un joueur de 33ans, dont la longue carrière lui confère un statut particulier.

f5125[1]Venons-en aux faits. Avec la venue d’Alex, les tentions ont surgi dans le vestiaire. Des prestations moyennes, ajoutées à l’arivée de Thiago Silva et voilà Mamadou dépossédé du capitanat. Silva a maladroitement déclaré dans la presse qu’il préférait joué avec son conpatriote Alex, avant de se raviser. Quoi qu’il en soit, le mal était fait.

Mécontent de son sort, le français s’est plaint d’un manque de temps de jeu.

Plus surprenant, il a émis des veléités de départ. Beaucoup lui ont alors reproché de ne pas se battre pour récupérer sa place. Si le capitaine de la Seleçao, (Thiago Silva) est intouchable, Alex ressorti du placard  de Chelsea par Ancelotti paraît à la portée du défenseur français. Toujours est-il qu’avec 24 matchs cette saison contre 23 matchs pour Alex, on ne peut pas parler de favoritisme.

Si je me fait l’avocat de Sakho, j’estime que par son ancien rôle de capitaine, il peut être considéré comme un joueur différent. Mais au final, ce sont les résultats qui parlent non ? Le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ne sont pas en faveur du français puisque Alex déçoit rarement. Je pense qu’il y a un certain nombre de non-dit dans le vestiaire parisien et je m’étonne du manque de communication entre Ancelotti et Sakho. On peut aussi voir la chose d’une autre façon en se disant que dans un grand club, il est logique qu’il y est trois voire quatre défenseurs de haut niveau pour deux postes.

Bref, tout ça pour en arriver au point que je voulais dénoncer. Plusieurs fois cette saison, Thiago Silva n’a pas été titularisé. Le brassard a été proposé à Sakho qui l’a refusé. J’aimerais comprendre comment on peut refuser de porter le brassard de capitaine. Comment peut-on refuser cet honneur ? Comment, au vue de ses récentes prestations, Sakho peut-il adopter une telle attitude ?  Pendant le match face à Valenciennes, alors que Thiago Silva écope d’un carton rouge, le brésilien donne son brassard à Mamadou. Au retour des vestiaires, je scrute le défenseur parisien : point de brassard, il s’est retrouvé au bras de Blaise Matuidi.

mamadou-sakho_56709_w250[1]C’est une lubie qui témoigne d’un malaise ou d’une incompréhension au sein du vestaire. Certes Sakho, est rempli d’amertume quant à son changement de statut, mais c’est à lui de grandir, de murir et de prouver sur le terrain.

Ce n’est pas en continuant ainsi qu’il s’attirera l’estime de son entraineur ni qu’il conservera l’affection des supporters. Je mets cette réaction maladroite sous le compte de l‘immaturité, bien que ces derniers mois, Sakho semble coûtumier du fait.

Si il vise un exode, ce n’est pas gagné car son attitude ne doit pas passer inaperçue auprès des grands clubs. Pourtant je ne le nie pas, à sa place, j’aurai sans doute réagis de la même façon.

Je ne comprends pas que son entourage ne l’ait pas pris entre quatre yeux : »Mamadou tu es en train de tout gâcher ! Alex n’est pas meilleur que toi, ni plus complémentaire avec Thiago Silva, mais à ce stade, l’attitude compte parfois plus que le niveau. » Je vais arrêter les hypothèses et attendre la suite. Sauf révélation, je ne pense pas que Sakho restera à Paris et je le déplore car il est difficile de trouver meilleur club. Enfin, que sa carrière future se dessine à Paris où ailleurs, il va devoir changer d’attitude pour devenir un grand joueur. Je reste convaincu que Sakho « vaut mieux que ça ». Peut-être qu’un départ à l’étranger le fera réfléchir.

Un capitaine, avec ou sans brassard reste un capitaine.

Une réflexion sur “Billet : Mamadou Sakho

  1. Pingback: Hommage : Sir Alex Ferguson |

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s