Le direct : OL Vs OM (28ème journée de Ligue 1)

Remi trop sur ses gardes !

 

OL-OM__0-0__Pour_R_mi_Garde_-7e4787aba8a03efc77fae0cf4d535cdd[1]

 

Bonsoir Mesdames, bonsoir Messieurs, bienvenue à Gerland pour ce match au sommet de Ligue 1 opposant l’Olympique Lyonnais 2ème à l’Olympique de Marseille 3ème. Avec les victoires de Paris,  Lille, Sainté et de Nice, malheur aux vaincus! Ces dernières années les « Olympico » nous ont réservé quelques matchs de haute volée avec en tête de liste le fameux 5-5 de 2009. Pourtant, à la vue de la composition des équipes notamment lyonnaise, on se dit qu’il va être difficile de réitérer une telle performance.

 

Composition des équipes

OL : Vercoutre – Umtiti, Bisevac, Lovren, Dabo – Gonalons, Fofana, Malbranque – Lacazette, Lopez, Gomis

Ce qui saute immédiatement aux yeux, c’est le choix de Remi Garde de se priver de numéro 10 et qui plus est, à domicile. C’est une décision que je déplore surtout en constatant la présence de Grenier et de Gourcuff sur le banc.  On peut noter également l’absence du latéral droit et international français Anthony Reveillère. Il sera remplacé par l’ancien stéphanois Mouhamadou Dabo. Enfin on peut regretter la non titularisation du jeune Rachid Ghezzal, qui reste sur de bonnes prestations. De plus, il est l’un des rares joueurs de couloir de l’effectif lyonnais.

OM : Mandanda – Fanni, N’Koulou, Lucas Mendes, Morel – Barton, Romao – A.Ayew, Valbuena, Sougou – Gignac

Côté marseillais, Elie Baup aligne son équipe type. On dénote avec plaisir la présence de l’homme en forme, Sougou à droite de l’attaque marseillaise.

 

Le match

La première occasion est marseillaise ! A la 8ème minute, Sougou excentré sur le côté droit, stalome entre Lovren et Bisevac, tente la frappe mais c’est contré de justesse. A peine une minute plus tard, Gignac d’une belle frappe enveloppée du droit est tout près d’ouvrir le score mais sa tentative passe à quelques centimètres de la cage de Vercoutre. Les marseillais entamment ce match par le bon bout.

OMEn ce début de rencontre, Lyon déjoue. Les relances sont hasardeuses et le milieu à trois est littéralement dévoré par son homologue marseillais. C’est une donnée qu’il va falloir suivre puisqu’on pouvait penser que la titularisation de Fofana avait pour but de remporter cette fameuse bataille du milieu. Au bout d’un quart d’heure de jeu, on ne compte toujours aucune frappe cadrée du côté des Gones.

Marseille se fait de plus en plus dangereux. Sur un corner de Valbuena, Lucas Mendes reprend le ballon de la tête mais ça passe juste à côté. A force de subir, Lyon risque d’encaisser un but. Les coéquipiers de Lisandro doivent poser le ballon et construire. A la 18ème, on assiste au premier beau mouvement lyonnais mais Gomis est signalé en position de hors jeu. Si l’OL semble sortir la tête de l’eau, l’OM reste dangereux. -21ème minute : Sur une remise très intelligente de Sougou, Gignac tente le retourné mais sa frappe trop molle passe juste à côté du but.

Dans l’engagement, les lyonnais n’y sont pas. Les défenseurs relancent dans l’axe, ce qui est interdit pour toute grande équipe qui se respecte. Les marseillais pressent haut, ce qui gène considérablement la relance des rhodaniens. Sur son banc, Remi Garde fulmine, on ne le serait moins à sa place. Suite à une énième erreur de relance de la défense lyonnaise, Sougou donne à Gignac qui frappe du plat du pied mais c’est bien capté par Vercoutre.

968486-15857799-640-360[1]Les marseillais se baladent. Après 28 minutes c’est une chance pour Lyon que Marseille ne mène pas. J’ai souvent critiqué Barton mais je tiens à signaler sa bonne entame de match. Sans être brillant, l’anglais se bat et répond présent dans les duels. 36ème minute, l’OL obtient deux corners successifs mais qui ne donnent rien. L’OM semble baisser un peu le rythme. Le pressing est moins haut, ce qui permet aux lyonnais de sortir les ballons.

Pour preuve, Steed Malbranque commence à distiller quelques passes intéressantes. Si l’orage semble passé, côté lyonnais, on note toujours aucune frappe cadrée. Le 5-5 est donc pour le moment très loin. Au bout d’une première mi-temps complètement dominée par l’OM, les joueurs rentrent aux vestiaires à 0-0. Côté phocéen, on peut se satisfaire de cette première période traduite par un bon pressing et de l’engagement dans les duels. On peut signaler pour le moins, un petit manque de lucidité dans les derniers gestes. Côté lyonnais, on peut remercier le manque de réalisme marseillais. La rentrée d’un meneur de jeu est indispensable pour prétendre à quelque chose dans ce match car bien que très peu mise en difficulté, la défense centrale marseillaise me paraît friable.

En ce début de deuxième mi-temps, l’OL semble être revenue avec d’autres intentions. A la 50ème minute, après une bonne séquence collective, Fofana tente sa chance mais déséquilibré, sa frappe manque de force et de précision. Dans cette entame de seconde période, l’OM subit quelque peu et devant, Gignac ne fait pas les bons choix. Les Gones dominent mais manquent de cohésion, de créativité et de tranchant dans leurs actions.

grenier-sera-titulaire-a-l-ol-quand-il-le-meritera-iconsport_noe_250113_40_56,49687– 62ème minute, on assiste enfin à l’entrée de Clément Grenier. Nul doute que s’il arrive à dépasser sa frustration d’avoir été mis sur le banc, le jeune lyonnais peut apporter de la créativité. On peut déjà parier sur le fait qu’on ne verra pas Yoann Gourcuff.

En 26 journée de championnat, Remi Garde n’a jamais aligné les deux joueurs en même temps.

 

Les marseillais reculent dangereusement et commettent de plus en plus de fautes. Nul doute que l’OL paierait cher pour posséder encore Juninho dans son effectif qui par ses coups de pieds arrêtés aurait été d’un grand secours. Le premier tir cadré arrive à la 66ème minute, par l’intermédiaire de Samuel Umtiti, d’une frappe pure des 25 mètres. Le jeune défenseur lyonnais avait, il y a quelques semaines, inscrit un magnifique but sur la pelouse de White Hart Lane face à Tottenham en ligue Europa.

Lyon se rapproche doucement. A ce rythme on commence à se dire que l’OM va craquer. On note que Elie Baup n’a toujours pas effectué le moindre changement. Il serait pourtant judicieux d’apporter un peu de fraîcheur au milieu. Côté lyonnais, je pense que Rachid Ghezzal ferait du bien sur le flanc gauche. Malgré la domination rhodanienne, les marseillais restent dangereux. Sur un corner botté par Valbuena, Ayew coupe la trajectoire mais sa tête passe juste a gauche du poteau de Vercoutre. La rentrée de Grenier n’a pour l’instant pas eu l’effet escompté.

le-marseillais-valbuena-a-la-lutte-avec-les-lyonnais-umtiti-et-lisandro-photoafp-ph-desmazes[1]Changement pour Elie Baup qui lance Jordan Ayew à la place de Sougou auteur d’une prestation correcte. Les intentions sont claires de la part de Baup, on ne peut que s’en réjouir. – 74ème minute, la vague lyonnaise semble s’être échouée.  Le match est de plus en plus haché et la tension monte entre Valbuena et Umtiti. A la 80ème minute, suite à un coup franc du lutin marseillais, Bisevac fait une main grossière dans sa surface de réparation. Malgré les contestations marseillaises, l’arbitre ne siffle pas.

Côté OL, Ghezzal remplace Lisandro, très discret ce soir. Peut-on lui on vouloir puisqu’il s’est encore une fois retrouvé excentré sur le côté gauche ? Ce changement arrive bien tard à mon goût. Si le championnat de France souhaitait montrer une belle image ce soir, c’est raté. Il vaut mieux ne pas dire trop fort que nous avions ce soir à l’oeuvre, les 2 et 3ème de la Ligue 1, au risque de faire fuire tout les courageux qui s’étaient laissés tenter par cet « Olympico ».

En conclusion, ce match se termine par 0-0 et était d’un ennui sans nom. La responsabilité est essentiellement à mettre sur le compte de Lyon qui, à domicile se devait de faire le jeu.

 

L’homme du match

Serein dans ses sorties aériennes, Steeve Mandanda semble entrevoir le bout du tunnel. Cependant, on ne peut pas dire que le gardien de l’équipe de France ait eu véritablement à s’employer ce soir.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s