Le direct : PSG Vs OM (2-0)

Le PSG, sans forcer

 

BD3MevaCYAAbWkI[1]

 

Compositions d’équipes

PSG : Sirigu – Jallet, Alex, Armand, Maxwell – Lucas, Verratti, Matuidi, Pastore – Ibrahimovic, Lavezzi

Le 4/4/2 est un système très équilibré. Cependant, le profil des joueurs composant ce schéma est déterminant. L’organisation parisienne me paraît désiquilibrée. Si on peut considérer Pastore comme un meneur de jeu excentré, Lucas est lui, un ailier, voire un attaquant de soutien. Ce n’est donc pas un milieu droit. C’est une précision qui me paraît importante d’apporter dans le sens où le poste de milieu excentré oblige à un travail défensif permanent. Un fardeau qui je pense, nécessite une grosse dépense d’énergie qui peut nuire à l’explosivité du garçon lors des phases offensives.
En défense centrale, on note évidemment les absences de Sakho et de Thiago Silva. C’est donc Alex et Armand qui prennent la relève. C’est une charnière complémentaire mais expérimentale.

 

OM : Mandanda – Fanni, N’koulou, Mendes, Morel – Barton, Romao – Kadir, A. Ayew – Gignac

Du côté de Marseille, on fait avec les moyens du bord. Baup aligne une équipe classique où les faiblesses sont pour le moins apparentes. On aura d’ailleurs un oeil sur Jemery Morel, très critiqué. J’observerai également le fonctionnement de la paire composée de Barton et d’Alexis Romao .

Dans ce match, la bataille du milieu va être déterminante. En effet, la paire Matuidi-Verratti se retrouve directement confronte à leurs homologues marseillais Romao- Barton.
Offensivement, Mathieu Valbuena peut être important par sa capacité de s’intercaler entre les lignes.
Confrontés à des milieux latéraux très offensifs, Ayew et Kadir devront prendre les couloirs afin de profiter des lacunes défensives de leurs adversaires.
Enfin côté parisien, on attend avec impatience la prestation de Sirigu qui à l’image de sa défense, est passé à travers à Sochaux (2-3).

 

Le match

L’ambiance est chaude au Parc des Princes. Tous les VIP sont là, c’est une soirée de gala marquée par la présence du légendaire Ronaldo. On souhaite que le match soit à la hauteur de l’évènement. Petit point météo : une très légère neige tombe sur la capitale.

Le match est lancé par une magnifique action dès la première minute. Sur une déviation extérieure du pied droit de Pastore, Lavezzi frappe du coup de pied mais son ballon s’écrase sur le poteau de Mandanda. C’est un avertissement sans frais pour les marseillais.

lucas-et-le-psg-mettent-barton-et-l-om-a-terre_101440[1]Les phocéens essaient de presser haut en ce début de match. C’est un pari osé quand on connaît la vitesse d’exécution des parisiens. C’est un début de match pour le moins encourageant. On sent beaucoup de concentration des deux côtés. Cependant, on attend toujours la première frappe marseillaise.Après 12 minutes de jeu, ouverture du score pour le PSG par Lucas. Une ouverture du score un peu chanceuse puisque sa frappe contrée par N’koulou, vient prendre à contre pied Mandanda.

Vue la timidité marseillaise, ce but n’est pas usurpé. Si personne ne peut leur reprocher de perdre face au grand PSG, il faut vendre chèrement sa peau. Les phocéens essaient de sortir mais tout leurs mouvements manquent de vivacité. Côté parisien, on joue la contre-attaque. Les enchainements sont fluides et on apprécie le jeu en triangle. On dénote à ce propos, une belle complicité entre les deux argentins, Lavezzi et Pastore. Cependant, il y a tout de même un manque, une présence dans la surface. Comme à son habitude, Ibrahimovic décroche beaucoup.
A la 15ème minute de jeu, on assiste à la première situation dangereuse pour l’OM. Kadir, excentré sur le côté droit, centre pour Gignac mais ce dernier rate de peu le cadre.

L’équipe marseillaise est coupée en deux. Le lien entre le milieu de terrain et l’attaque est dificille.
Il est important dans un 4/2/3/1, de posséder une paire de milieu défensif complémentaire. Un des deux doit avoir un profil de relayeur afin de pouvoir se projeter vers l’avant et apporter le surnombre. En l’occurance, Barton semble bien trop limité techniquement pour remplir ce rôle.
Meme si l’OM monte d’un cran, le milieu de terrain parsien récupère bien les ballons. Valbuena est donc obligé de revenir très bas, ce qui isole d’avantage André Pierre Gignac à la pointe de l’attaque. De plus, les deux ailliés parisiens obligent Ayew et Kadir à beaucoup défendre .

1112_UK_L1_Paris_Marseille_Ayew_epaule[1]A la 20ème minute, Ayew joue l’intox. Après avoir séché Ibra d’un jolie tacle par derrière, il s’écroule sur la pelouse. Avec un peu de chance il va éviter le jaune. Comme prévu, le Ghannéen revient comme si de rien n’était.

A la 23ème minute, Lucas se met le public dans la poche gràce à un tacle rugueux sur le même Ayew. Je ne peux pas dire que l’on s’émerveille par la qualité de jeu mais on assiste à un vrai derby.

Cependant, avec ces arrêts de jeu, la tension retombe.On ne sent pour l’instant pas les marseillais en mesure d’inquiéter leurs adversaires. Ça ne joue pas assez vite et ça manque de cohésion. Rappelons à ce titre qu’ Alaixys Romao et Foued Kadir ne sont à l’OM que depuis la fin de la CAN. La situation me paraît d’autant plus difficile que le pressing marseillais libère beaucoup d’espace pour Lucas et Lavezzi.Pourtant, Marseille pousse. A la 30ème minute, beau mouvement entre Fanni et Kadir. L’Algérien se faufile dans la surface, frappe mais Sirigu détourne d’une belle claquette. A la 32ème minute, long rush de Lavezzi qui centre, mais Ibra est trop court.
La tendance du match semble s’inverser. Marseille domine et le PSG se contente de jouer le contre.
C’est une configuration qui me surprend puisque cette équipe parisienne, bien que possédant des joueurs rapides, ne me semble pas habilité pour cette tactique.

– 35 minute, encore un contre mené par l’infatigable Lavezzi qui sert parfaitement Zlatan. Cependant, Romao d’un superbe geste vient chipper la balle dans les pieds du suédois. Les marseillais insistent par l’intermédiaire de Valbuena et de Gignac mais Sirigu est bien présent.

OM-PSG-Carlo-Ancelotti-et-Elie-Baup_full_diapos_large[1]C’est la mi-temps et je trouve les parisiens suffisants. Vue leurs qualités, se contenter d’attendre les marseillais me paraît petit bras et contre nature. C’est également le risque de se mettre en danger.
Les marseillais peuvent nourrir des regrets puisque avec un peu plus d’opportunisme, ils pourraient mettre en difficulté cette défense parisienne. Les phocéens doivent jouer crânement leur chance et insister sur les ailes.

 

J’attends également bien plus du tandem Ayew-Morel, qui doit prendre exemple sur leurs homologues du flanc droit Kadir et Fanni. Enfin on espère désespérément un Barton au niveau. Son rendemment insuffisant.

Quelles solutions pour Elie Baup ?

La deuxième mi-temps commence et les marseillais attaquent pied au plancher. Valbuena frappe mais c’est contré de justesse par les joueurs parisiens.
Leur réaction ne tarde pas puisqu’ à la 46ème minute, suite à un exellent slalom de Lucas, le brésilien sert Pastore mais ce dernier rate totalement son centre.
Le PSG semble reprendre un petit peu le contrôle, ce qui est dû en parti à des erreurs techniques marseillaises. Je souligne encore une fois la prestation de Barton qui passe totalement à côté de son match. A la 52ème, Lavezzi seul sur le côté gauche fixe N’Koulou, centre mais Mandanda s’impose de justesse. Dans la foulée, bien lancé en profondeur par Valbuena, Gignac est tout prêt d’égaliser, mais Sirigu détourne de justesse. L’arbitre juge qu’il n’y a pas corner : surprenant !

197358_539195366125152_146713789_n[1]On assiste à une bonne phase marseillaise. Gignac tente la bicyclette mais celle-ci n’est pas assez puissante, ce qui permet à Sirigu de boxer le ballon. Le rythme semble un peu retomber. Marseille pousse mais il manque ce petit quelque chose, sans doute du talent. Foued Kadir auteur d’une bonne prestation, semble avaler la trompette. Côté PSG, Carlo Ancelloti réfléchit : après être passé par une période difficile ponctuée par deux occasions marseillaises, doit-il aller chercher le deux-zero, ou se contenter de contrer ?

-68ème minute, Pastore décale magnifiquement Lavezzi en profondeur, ce dernier essaie de remettre en retrait, mais Nkoulou réalise encore une belle intervention. Même si il est coupable d’avoir contrer le ballon sur le but de Lucas, le Camerounais a été très bon ce soir.

A la 75ème minute, le moment tant attendu et arrivé : David Beckham va effectuer ses premiers pas sur la pelouse du Parc. Le stade bouillonne! C’est pour ces moment là que l’on aime le foot !
Il va être intéressant d’observer la position de l’Anglais qui devrait logiquement prendre la place de Marco Verratti. J’aurais pourtant trouvé plus judicieux de le faire débuter, quitte à ce qu’il sorte à l’heure de jeu. Côté marseillais Sounou, remplace Kadir.

Beckham-a-deja-seduit_article_hover_preview[1]Marseille lance ses dernières forces. Fanni s’essaie d’une demi-volée mais c’est une nouvelle fois repoussé par Sirigu. Je ne sais pas si il faut y voir un signe, mais l’italien, a capté très peu de ballon ce soir, se contentant essentiellement repousser. Cependant, la bonne prestation de l’ancien joueur de Palerme est à souligner.

A la 90ème minute, le PSG clôt définitivement tout suspense par un but d’Ibrahimovic.

On note sur l’action, une magnifique déviation de Beckham pour Menez. Le français sert en retrait Zlatan qui n’a plus qu’à toucher le ballon pour tromper Mandanda. C’est difficile de conclure ce match. Si je suis marseillais, j’ai des regrets. Pourtant, il faut être réaliste, les phocéens ont manqué de réalisme et de talent.

 

Homme du match

Lavezzi est le grand homme de la rencontre. Auteur de longues chevauchées, l’infatigable argentin a fait parler sa vitesse et sa « grinta ». Seule ombre au tableau, un trop grand altruisme. En effet, sur deux ou trois occasions l’ancien napolitain aurait pu saisir sa chance.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s